Le backgammon ou jacquet

Le backgammon ou encore le jacquet en français, appartient à la famille des jeux de tables ; avec le jeu de go, il fait partie des plus anciens jeux de société connus. En tant que jeu de parcours, son origine remonte à l’Égypte antique, à Sumer ou à la Mésopotamie.

Le but du jeu du joueur est de « sortir » tous ses pions du plateau, avant son adversaire. Chaque joueur essaie d’empêcher l’autre joueur d’avancer. Que les joueurs jouent face à face ou dans le site Internet, le but du jeu est le même.

Chaque joueur dispose de 15 pions de même couleur et d’une paire de dés de la couleur des pions.
La stratégie à employer est un mélange de blocage et d’attaque (en renvoyant les pions adverses au départ).

La présence de lancers de dés rend le calcul des probabilités indispensable.

!! Jouez au jaquet pour de vrai !!

Règles du jeu

Chaque dé peut permettre de déplacer un pion d’un nombre de flèches égal au nombre de points affichés. Il faut pour que le déplacement soit possible que la case d’arrivée ne soit pas bloquée, c’est-à-dire contienne moins de deux pions adverses.

Si la case contient un seul pion adverse (aussi nommé blot), on le frappe, voir plus loin. En cas de double, les dés sont joués deux fois (exemple : en cas de double 5, le joueur doit jouer quatre fois le 5). Si plusieurs dés sont joués sur le même pion les cases intermédiaires doivent être non bloquées pour jouer 9 soit 4 et 5 il faut que la 4e ou la 5e case soit non bloquée. Un ensemble de flèches, cases, consécutives bloquées s’appelle une prime ; la « prime de 6 » est particulièrement intéressante, car elle bloque tout pion.

Nous l’avons vu, lorsque l’on aboutit à une case contenant un seul pion adverse, on le frappe, il se retrouve alors sur la barre centrale, du côté du joueur propriétaire du pion. Il doit alors faire le tour du tablier en entier. On peut frapper plus d’un pion par tour, un pion peut en frapper plusieurs. Les pions frappés seront empilés, ou alignés, sur la barre.

Aussi longtemps qu’un joueur a au moins un pion sur la barre, il ne peut pas jouer ses autres pions. Pour libérer ses pions il doit jouer un nombre de points lui permettant d’atteindre une case non bloquée du jan adverse (1 correspond à la case en bordure du tablier, 6 à la plus proche de la barre). source sur Wikipedia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *