Effectuer un « 3bet light » au poker

Nous allons aujourd’hui parler d’un sujet un peu plus complexe que nous pourrions le faire habituellement mais attendez ! Ne vous enfuyez pas de suite … 🙂 Avant de parler de « technique » telle qu’elle soit, rappelons tout de même brièvement en quoi consiste ce moove. Le « 3 bet light  » désigne tout simplement l’action de sur relancer un adversaire avec une main marginale ou plutôt faible. En décomposant le terme, vous comprendrez plus facilement que « 3 bet  » désigne le fait de relancer alors qu’un adversaire a déjà effectué une relance, puis « light » comme « léger », ce qui signifie que votre main ne sera pas obligatoirement très bonne 😉

Pourquoi effectuer un « 3 bet light » ?

En effectuant ce genre de moove, vous ne souhaitez bien sûr pas être payé et le but de cette manoeuvre est bel et bien de faire coucher vos adversaire préflop. Vous pourrez effectuer cette action par exemple quand un adversaire relance et qu’un autre se contente simplement de payer. Quelques soit la valeur de vos deux cartes privatives, il vous sera alors possible de sur-relancer le tout (3-bet) en vous appuyant sur le fait que le relanceur initial sera « coincé » et que le limpeur n’aura pas une main très forte, on pourrait aussi appelé ce moove un « squeez ».

Quoi qu’il en soit, pour effectuer un 3-bet light, vous devez vous trouvez dans une situation où vous pensez qu’il sera possible de faire coucher directement votre ou vos adversaires 😉

Quand effectuer un « 3 bet light » ?

Les deux clés essentielles à prendre en compte avant d’effectuer ce genre de mooves sont bien sûr la position et votre adversaire. Avant de prendre cette décision de « 3bet », vous devez en effet savoir à qui vous avez à faire. Ce genre de moove sera fréquemment utilisé et conseillé contre un joueur relançant fréquemment et tentant de prendre le contrôle sur le reste de la table. Vous pourrez dans ce cas optez pour un « 3 bet light » histoire de montrer que vous n’allait pas vous laisser marcher sur les pieds…

Pour sur-relancer avec une main faible, vous devez vraiment savoir à qui vous avez à faire et donc connaître votre adversaire parfaitement 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *