La distribution au Texas Hold’em

L’objectif du jeu de poker Texas Hold’em est de constituer la meilleure combinaison de cinq cartes possible en utilisant les sept cartes.

Avant la distribution :

  • Les joueurs doivent constituer le buy-in (la cave) correspondant au montant misé.
  • certains joueurs doivent miser des blinds.

Contrairement au Seven Card Stud où le donneur distribue toujours les cartes dans le sens des aiguilles d’une montre, en commençant par le premier joueur situé à gauche du donneur, au Hold’em, le donneur distribue chaque jeu à partir celui qui a le « bouton ». Le bouton, représenté par la lettre « D », indique le « donneur » de la partie. Même si c’est en réalité le croupier qui distribue les cartes au Hold’em, le joueur placé devant le bouton doit jouer ses cartes comme s’il était le vrai donneur. Les cartes sont distribuées aux joueurs comme s’il s’agissait d’une situation réelle.

Les blinds :

Un joueur s’est vu attribuer le rôle de donneur. Deux autres joueurs doivent maintenant miser les small et big blinds. Ils servent à forcer les joueurs à placer de l’argent dans le pot pour inciter les autres joueurs à miser par la suite. Toutefois, seuls 2 joueurs doivent placer des blinds.

Le premier blind est appelé le « small blind« . Cette mise équivaut en général à la moitié de la petite limite du pot. Cette proportion peut légèrement différer selon les jeux. Dans un jeu d’enchères 15-30 $, le small blind est de 7 $ et dans un jeu d’enchères 5-10 $, il est de 2 $.

Ainsi, dans un jeu d’enchères 2-4 $, le small blind sera de 1 $. Le second blind, appelé le « big blind« , équivaut toujours à la petite limite du pot (ex. 5 $ pour un jeu d’enchères 5-10 $).

Le premier joueur situé à gauche du bouton doit miser le « small blind ». Le premier joueur situé à gauche du small blind doit ensuite miser le « big blind », soit la petite limite du pot.

La distribution :

A présent que nous disposons du bouton, des small et big blinds, distribuons les cartes. Le croupier distribue toujours les cartes en commençant par le premier joueur situé à gauche du donneur. Les cartes sont distribuées à chaque joueur dans le sens des aiguilles d’une montre. Les joueurs reçoivent deux cartes fermées, l’une après l’autre. Un premier tour d’enchères commence par le joueur situé à gauche du big blind.

L’ouverture des enchères :

Il revient au joueur situé à gauche du big blind d’ouvrir les enchères. Ce joueur ne peut pas dire check. Il ne peut que passer, suivre ou relancer le montant du big blind.

Le jeu se poursuit alors joueur après joueur, chacun pouvant passer, suivre ou relancer, jusqu’à revenir au big blind qui devra prendre une décision. Si aucun des joueurs n’a relancé la mise avant que le tour ne revienne au big blind, le big blind peut choisir de « dire check » à sa propre mise de BLIND ou de relancer.

Après avoir achevé le premier tour de mises, les joueurs attaquent le flop.

Flop :

Les cartes distribuées ensuite dans le jeu seront les troisième, quatrième et cinquième cartes du jeu. Ces trois cartes ne seront pas distribuées aux joueurs mais placées au centre de la table de manière à être visibles par chaque joueur.

Toutefois avant de débuter le « flop », il faut « brûler » une carte. Le donneur place une carte fermée sur le dessus de la défausse. Ensuite, il distribue trois cartes ouvertes au centre de la table. Celles-ci seront appelées les « cartes communes » car elles restent à la disposition de tous les joueurs afin de leur permettre de former une combinaison. La zone servant à accueillir ces cartes est plus communément appelée le « tableau« .

A présent, le flop a été placé dans le « tableau” et tous les joueurs disposent de cinq cartes au total pour constituer leur main (deux cartes « fermées » distribuées à l’ouverture et trois « cartes communes » utilisables par tous les joueurs).

Après la première distribution des cartes, c’est au joueur situé immédiatement à gauche du bouton de parler en premier durant toute la partie. Si le joueur disposant du bouton passe, le bouton reste actif et demeure en face du siège de ce joueur jusqu’à la fin de la partie.

Le joueur suivant doit choisir entre dire check et miser. Dès qu’un joueur choisit de miser, les autres joueurs dans la course ne peuvent plus dire check; ils ne peuvent que passer, suivre ou relancer (la petite limite du pot lors du premier tour d’enchères et du flop, et la grande au tournant et à la rivière).

Le tournant :

Le tournant est la quatrième carte distribuée au tableau et la sixième carte distribuée aux joueurs. Certains joueurs l’appellent également la “fourth street ». Cependant, le terme le plus communément utilisé est le « tournant ». Comme toujours le donneur brûle une carte, puis distribue une carte ouverte au tableau, à droite de la dernière carte du flop.

le 9 de pique représente la « carte du tournant »

A ce moment du jeu, les joueurs ont accès aux quatre cartes du tableau et à leurs deux cartes fermées. Le jeu désigne ensuite le prochain joueur qui devra entreprendre l’action. Il s’agit toujours du joueur resté dans la course et le plus proche à gauche du bouton.

La mise au tournant est la plus grande mise que l’on puisse placer. Dans un jeu d’enchères 2-4 $, ce serait 4 $. Toutes les relances devraient donc se faire par incréments de 4 $, avec un cap de trois relances. Sur nos tables de jeux en argent réel, s’il ne reste que deux joueurs, le nombre de relances autorisé est illimité.

Toutefois, la règle du cap à trois relances s’applique en tournoi, même lorsqu’il ne reste que deux joueurs dans une main.

La rivière :

le donneur place ensuite la cinquième et dernière carte au tableau.

The Flop Cards turn River

A ce stade du jeu, les joueurs disposent de cinq cartes au tableau et de deux cartes fermées en main. L’action commence une fois de plus par le premier joueur à gauche du bouton resté dans la course. Une fois tous les check, mises, relances ou passes achevés, l’abattage des cartes peut avoir lieu.

Qui doit dévoiler sa main en premier ?

Il s’agira du joueur ayant entrepris l’action ou ayant misé, relancé ou sur-relancé en dernier. Autrement dit, c’est la personne ayant entrepris une action en dernier sur la rivière qui devra montrer son jeu en premier.

Supposons qu’un joueur gagne par défaut ?

Le joueur ayant la main gagnante n’est pas forcé de dévoiler son jeu tant que sa mise n’a pas été suivie.

Les joueurs doivent-ils obligatoirement montrer leur jeu s’ils ont suivi une mise à la rivière ?

Les joueurs peuvent choisir de ne pas montrer leur jeu à la seule condition qu’ils ne soient pas les derniers à avoir joué. Si un joueur suit une mise et se rend compte qu’il ne pourra pas gagner, il peut coucher ses cartes. Les joueurs curieux de savoir ce que cache une telle main peuvent demander à en consulter l’historique.

Qui gagne ?

Dans cette salle de poker, comme dans toutes les autres, ce sont les cartes qui déterminent le gagnant. Autrement dit, le croupier déterminera automatiquement la meilleure combinaison de cinq cartes en fonction des cinq (5) cartes communes du tableau et des deux (2) cartes fermées détenues par le joueur. Le gagnant sera déterminé en fonction du classement des mains au poker.

Cette section vous informe sur les procédures, règles, politiques et limites appliquées au jeu Texas Hold’em de Play Web Poker

Partagez l'info

Share on Google+Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *