les tournois freeroll au poker

Poker Freeroll, un mot magique qui représente le moyen le plus économique de se monter une bankroll ou de se qualifier pour un gros tournoi live.

Tous les sites de poker online offrent des tournois gratuits, dont les prizepools varient mais qui partagent tous la caractéristique d’être de véritables champs de mine pour les joueurs de poker, qu’il soient débutants ou vétérans aguerris.

Au-delà du challenge que ces tournois de poker gratuits représentent, les freerolls sont avant tout des terrains d’entrainement idéaux, car ils ne coûtent rien. Et vous y êtes même parfois payés de vos efforts.

En vous inscrivant à un tournoi Freeroll, préparez vous à produire un effort sur la durée, pour une récompense parfois minime, à part bien sûr si vous gagnez le tournoi .
En fait, l’autre véritable gain de ces tournois réside dans l’expérience acquise qui, bien utilisée, peut se transformer en succès futurs dans vos tournois ou sur vos cash-games habituels.

Les trois types de joueurs lors d’un freeroll

1) « La maniaque du Freeroll » :

Ce type de joueur joue n’importe quelle carte dans n’importe quelle position, et vous DEVEZ être préparé à jouer contre eux. Ce sont des joueurs qui, soit se construisent l’un de ces stacks énormes que vous verrez partout après 15 ou 30 minutes de jeu et qui callent vos mises à tous les coups, soit finissent rapidement sur la liste des premiers éliminés.

2) « Le bûcheur »:

Ce joueur est là pour réviser ses gammes. Il travaille sur son jeu, corrige ses « leaks » (faiblesses structurelles) et expérimente de nouvelles techniques qu’il utilisera peut-être plus tard dans de vrais tournois en cash. Il travaille à monter des jetons, attaquant quand c’est nécessaire, et survit souvent à la première heure de jeu, à part bien sûr s’il a subi les foudres d’un « maniaque » entre temps.

3) « Le dilettante » :

Son maître-mot : « je m’amuse! »
Impossible d’avoir un read précis sur ce type de joueurs. La seule chose de sûre, c’est qu’il est là pour passer un bon moment, raison pour laquelle on le retrouve souvent occupé à squatter le module de tchat, parlant de la pluie et du beau temps à qui voudra bien lui répondre. Ce sont sans doute les joueurs les plus drôles que vous rencontrerez à votre table, mais les plus dangereux aussi car si ils touchent leurs cartes, comptez sur eux pour vous suivre jusqu’au bout du monde dans un grand éclat de rire.

Freeroll : ce n’est pas parce que c’est gratuit qu’il faut faire n’importe quoi!

Le danger principal d’un freeroll, c’est de céder à de mauvaises habitudes et de tenter des moves que vous n’auriez jamais tenté en temps normal. Vous le savez bien pourtant que ce A-5 assorti n’est pas une main forte mais, bon sang, si les cartes tombent de votre côté, c’est la couleur max assurée! Même en étant parfaitement conscient que ce genre de main ne vous permettra pas de remporter énormément de pots, il y a tellement de joueurs autour de vous qui montrent des poubelles bien pires encore (n’importe quelles cartes assorties, des petits connecteurs, etc.) que de résister à la tentation vous demandera un gros effort de discipline. Prenez ça comme un bon test de vos qualités de patience et de self-control.

Quand vous disputez un tournoi gratuit, mettez vous dans les conditions d’un tournoi payant et entrainez vous. Servez vous de cette arène pour améliorer votre jeu sans devoir « payer pour apprendre ». Mais faites le sérieusement. Il n’y a aucune raison de gâcher tous ces efforts en jouant des mains avec lesquelles vous n’iriez jamais voir un flop en temps normal.

Les tournois freerolls sont le moyen idéal de gagner en expérience et peuvent même parfois vous aider à booster une bankroll naissante. Ils seront riches en enseignements sur beaucoup d’aspects du jeu, comme le tilt, le bluff, et l’art de varier son style à certains moments clé.

Toute la différence entre jouer au poker et ETRE un joueur de poker se résume peut-être à la manière dont vous aborderez ces rendez-vous.

Partagez l'info

Share on Google+Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *