Situations de bluff au poker

Savoir jouer c’est aussi savoir bluffer

Le bluff fait partie intégrante du poker mais il ne se fait pas n’importe quand et surtout pas contre n’importe qui!

Choisir son bluff, c’est avant tout penser que l’adversaire n’as pas trouvé le meilleur tirage et qu’il ne va pas vous suivre. Pour ce il faut surtout éviter les maniaques qui payent des tirages improbables, préférez des joueurs plus sérrés. Choisir la position est préférable de manière à avoir une meilleure lecture de vos adversaires et surtout ne bluffer qu’un, voir deux adversaires, vous ne blufferez que trés rarement trois ou quatre joueurs.

Le Semi bluff

Usez de cette situation, spécialement quand vos outs se situent au delà de 20 %. Il est souvent préférable d’empocher le coup avant l’abattage car même si vous touchez le jeu max il est fort probable que vous ne soutirerez plus d’argent à votre adversaire. Prenons le cas ou vous avez 2 coeurs dans les mains, vous en touchez deux au flop. Dans ce cas, il faut miser car vous pouvez empocher le coup directement si le joueur n’as rien et une lecture de votre adversaire s’il vous suit. Si c’est le cas vous avez 25% d’outs, ce qui n’est pas négligeable.

Chris Moneymaker VS Sam Farha WSOP 2003

Ce buff de moneymoker en tête à tête,en finale du WSOP est remarquable.

farha DP 9Co Moneymaker RP 7Co Flop 9P 2Ca 6P Ils check tout les deux

le river sort un 8P, nous avons donc 9P 2Ca 6P 8P Farha mise 300 000 pour un pot de 200 000. Moneymaker relance de 500 000. Farha qui avait la meilleur main au flop n’as pas misé, Moneymaker réalise le semi bluff parfait à la turn car il a pres de 40% de gagner le coup avec un tirage couleur et un tirage quinte par les deux bouts. La river n’amène rien à personne c’est un 3 de Coeur. Farah check et moneymaker envoi le tapis, il ne sera pas payé.

Ce bluff est parfait car Farah risqué sa partie s’il payait. En analysant ce coup on se dit que si Farah avait miser au flop, Moneymaker n’aurait peu être pas eu le cran de jouer de la même manière. Ce n’est pas un buff désespéré car il avait relancé au turn. Un bluff se construit, il est une histoire que l’on raconte à son adversaire, on lui donne une fausse lecture de son jeu.

2003chris-moneymaker02

Partagez l'info

Share on Google+Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *