Stratégie au flop: Le check raise

Vous avez déja aussi sans aucun doute entendu parler du check-raise ! En effet cette action fait certainement parti des mooves les plus utilisés autour d’une table de poker !

Qu’est ce que le check-raise ?

Comme son nom l’indique, le check raise consiste à checker puis à relancer par la suite. Votre tour de parlé est venu, vous décidez donc de checker et de laisser la parole à vos adversaires…Comme prévu, un d’entre eux mise et vous décidez donc de le relancer ! Cette action manifeste une force plus qu’évidente et suscite obligatoirement la méfiance de vos adversaires pour la suite du coup !

Votre main ne doit pas être aussi forte que lorsque vous effectuez un slowplay par exemple. Le check raise annonce une certaine force et vous ferez passer vos adversaire dans la plupart des cas. Il peut donc s’utiliser avec un range de mains intermédiaire ou en bluff, ce qui reste beaucoup plus délicat et qui n’est pas à l’ordre du jour …

Quand et comment utiliser le check-raise ?

Le petit soucis avec cette stratégie est que vous ne pouvez jamais être sûr à 100% qu’un adversaire va miser après votre check! Il sera donc judicieux d’opter fréquemment pour le check-raise à une table très agressive et ou les joueurs tentent pas mal de moove…

Si vous vous situez à une main ou tout les joueurs sont serrés et ne jouent que leurs mains  » fortes « , votre check raise sera généralement inutile puisque votre relance sera suivi à 90% des cas. En revanche si les joueurs situés après vous on tendance à bluffer et à vouloir arracher un grand nombre de coup, vous pourrez employer cette tactique de jeu sans aucun problème!

Venons en maintenant aux choses plus concrètes ! 😉 Comment effectuer réellement sont check raise ?? Tout d’abord, vous ne devez pas être trop « frileux » sur le montant de votre relance! On dira généralement qu’un bon check raise s’effectue au triple de la mise de votre adversaire. Si vous misez moins, vous serez suspecté de bluff et vous pourriez subir quelques sur-relances ou tapis de vos adversaires ! Si son idée n’était que d’arracher le pot, il passera quelque soit votre relance mais si il possède un petit quelque chose, cela peut devenir assez compliqué…

Comme pour le slowplay, le check raise peut être vraiment utile et rentable mais il est à utiliser avec la plus grande précaution! Analysez bien la situation et prenez bien conaissance de vos adversaires avant de vous lancer dans ce genre de manoeuvre 😉

Partagez l'info

Share on Google+Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *