Stratégie au flop: Le continuation bet

En suivant le poker à la télé ou autre, vous avez déja certainement entendu parlé du fameux  » continuation bet « . Cette « mise de continuation » ( en français ) est très souvent utilisée que ce soit par les professionnels que vous pouvoir voir un peu partout ou par tout autre joueur assez expérimenté;)

Qu’est ce qu’un continuation bet ?

Comme son nom l’indique, un continuation bet va donc être une seconde mise suite à une relance effectuée préflop. Vous avez relancé au premier tour d’enchère et allez continuez à le faire à la sortie du flop…

En effet ce principe est assez simple et s’applique pour la quasi totalité de vos relances préflop. Vous avez une bonne main et décidez donc de relancer, un seul joueur vous paye et le flop est totalement neutre. Vous allez donc « continuer » dans votre action et donc continuer à miser quelque soit votre main. Ce n’est pas vraiment un bluff puisque dans la plupart des cas votre adversaire n’aura lui non plus rien « touché » et votre hauteur As sera au dessus.

Prenons un cas assez classique :

Votre main :

A carreau k pique

Après avoir relancé préflop donc, un joueur à la table à décidé de vous payer, le flop sort et donne :

4 carreau 4 pique

Ce flop est donc totalement neutre et aura vraiment très rarement aidé votre adversaire du jour. En effectuant un « continuation » bet ici, votre adversaire jettera sa main à plus de 75% et vous tirerez donc fortement profit ce genre de moove sur le long terme. Si plusieurs joueurs sont entrés en jeu préflop, ce continuation bet peut aussi s’appliquer mais sera évidemment plus difficile à réaliser! Plus il y a de joueur et plus il est probable que le flop est aidé l’un d’entre eux, simple question de logique et de probabilités ! 😉

Comment effectuer un continuation bet ?

Nous avons donc vu au dessus dans quels genres de situations s’effectue un continuation bet. Mais quel doit être le montant idéal pour faire coucher votre adversaire ??

On dit généralement qu’une mise entre la moitié et les 3/4 du pot est plutôt appropriée. En misant moins, votre adversaire vous payera avec un éventail de main assez large et il sera susceptible de toucher au turn par exemple. Or votre but est bien sûr de prendre le pot immédiatement.

Si en revanche vous misez trop fortement, vous perdrez beaucoup trop de jetons lorsque votre adversaire aura rencontré le flop. Imaginons que vous décidez d’effectuer votre c-bet à la hauteur du pot et que votre adversaire vous relance…Vous n’aurez plus qu’à jeter vos carte et ces pertes seront trop importantes à long terme!

Si il est bien réalisé, ce moove vous est donc vraiment une arme majeure au poker et vous permettra de ramassez de nombreux pots sur le flop !;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *