Les  » vraies/fausses  » combinaisons au poker

Au poker, si l’on prend simplement l’ordre des différentes combinaisons, il est vrai qu’une couleur ou un full peut paraître vraiment fort. Mais ces combinaisons n’ont en fait pas trop de sens si elles ne sont pas placées dans leur contexte. Nous allons donc prendre plusieurs exemples de mains et démontrer que certaines combinaisons de cinq cartes ne sont pas si fortes qu’elle ne le paraissent, méfiance…

1 / Le brelan :

Flop :

2 pique 4 pique

Votre main :

2 coeur

Vous avez bel et bien un brelan mais tout le reste de la table peut facilement le deviner. Vous n’êtes même pas à l’abri dans autre brelan avec un kicker supérieur.

Prenons maintenant un autre exemple:

Flop :

8 coeur k pique Q coeur

Votre main :

8 pique

On peut dire ici que vous possédez un « vrai » brelan caché. Aucun adversaire ne peut vraiment se douter que vous avez une pocket paire de huit.

Dans le cas précédent, vous avez certes deux brelans, mais ceux ci n’ont vraiment pas la même force

2 / La quinte :

Board :

9 coeur 10 pique J carreau k pique 4 carreau

Votre main :

8 coeur

Vous étiez vraiment fort sur le flop mais à l’arrivée du turn, une simple dame dans la main d’un adversaire donnerais une quinte plus forte que la votre. En débutant au poker, il est donc vraiment impératif d’analyser le tableau et de se remettre en question sur la « vrai » valeur de votre main.

Ps : Méfiez vous aussi d’une quinte lorsque le flop comporte un tirage couleur !

Voila je pense que ces deux illustrations sont assez claires pour comprendre réellement l’intérêt à porter à la vraie valeur de votre main. Si certains point vous restent assez difficiles à comprendre, n’hésitez pas à laisser vos commentaires 😉

Partagez l'info

Share on Google+Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on TumblrEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *